Feed.

Le bien-être au travail, un enjeu majeur pour les RH

L’humain est le cœur même des Ressources Humaines, et beaucoup de professionnels RH ont choisi ce métier pour ce que ça implique. Le bien-être au travail est une brique intégrante de la stratégie, mais également du développement, de la qualité de vie au travail (QVT). Malgré l’apparition de postes comme “Chief Happiness Officer”, le bien-être et son développement sont au centre des process RH. La vraie question à se poser est donc : Quels sont les enjeux derrière le développement du bien-être au travail ?

Préserver la santé des collaborateurs, l’enjeu premier 

Depuis le début des années 2000, nous entendons et lisons divers sujets liés à la qualité de vie au travail (Q.V.T), notamment avec le syndrome d’épuisement professionnel, également connu sous l’appellation de burn-out. Un syndrome généré par une évolution de l’organisation du travail et des risques psychosociaux, ayant des répercussions aussi bien sur la santé physique du salarié que mentale. 

Certaines entreprises se sont vues pointer du doigt concernant leur politique Q.V.T. On peut notamment faire référence à l’entreprise France Telecom qui, entre 2008 et 2009, a dû faire face un nombre de suicides importants de la part de ses salariés. Les enquêtes autour de ses différents événements ont soulevé un problème lié au climat social de l’entreprise et de la pression exercée sur ses salariés. Un mal être qui touche de nombreux salariés, aussi bien dans les entreprises privées, que dans des hautes institutions comme l’éducation nationale. Il y a deux ans maintenant, une directrice d’école avait été retrouvée pendue dans son établissement en laissant derrière elle, une lettre accablante.

Vous l’aurez compris, la santé des collaborateurs est plus que jamais à prendre en compte pour maintenir un bon indice de qualité de vie au travail, mais également renforcer l’expérience collaborateur et veiller au bien-être de vos équipes.

Le développement de votre marque employeur est lié à la QVT et au bien-être !

Le bien-être est une sensation à la fois physique et mentale. Dans un contexte professionnel, on pourrait le traduire par une pensée positive qui se reflète dans le dynamisme, le plaisir, l’implication, la motivation… Comme le disait Aristote, « le plaisir dans le métier met la perfection dans le travail », cette notion liée à la qualité de vie au travail joue un rôle essentiel dans l’expérience collaborateur et ce, quel que soit votre secteur d’activité (industrie, logistique, commerce, etc.)..

En effet, si vos collaborateurs sont heureux et épanouis, c’est parce qu’ils sont fiers de ce que vous leur apportez et de ce que vous mettez à contribution pour leur épanouissement professionnel. Plan de formation, développement des compétences, reconnaissance, séminaires, il existe différentes façons de contribuer au bien-être de ses collaborateurs et de les fidéliser. Et cette notion de bien-être s’inscrit dans la stratégie de la QVT et par conséquent, votre marque employeur.

Rappelons que la marque employeur joue un rôle essentiel dans votre stratégie de marketing RH ayant pour but de vous rendre attractif auprès de vos cibles. Il ne suffit pas seulement de prôner la bienveillance dans vos messages, il faut aussi que cette même bienveillance se fasse ressentir par vos collaborateurs, ambassadeurs de l’entreprise. 

Avec des outils comme LinkedIn, Glassdoor, il est devenu courant de voir les avis des salariés lorsque l’on fait des recherches sur l’entreprise que l’on convoite, mais pas que… On peut y trouver des avis de candidats ayant passé les entretiens ! Eh oui, n’oubliez pas que l’expérience collaborateur n’est que l’étape faisant suite à l’expérience candidat

D’autres organismes comme Top Employer ou encore Choose My Company, récompensent chaque année diverses entreprises pour leurs conditions de travail en leur attribuant un label. Les récompenses sont décernées après des enquêtes réalisées auprès de salariés, alternants, stagiaires… 

De mauvais avis liés peuvent ainsi décourager les candidats, nuire à votre réputation et vous faire perdre en crédibilité. Attention également aux bad buzz liés aux conditions de travail !

Le bien-être même à distance !

Après une année remplie d’incertitudes liée au contexte sanitaire, de nombreuses entreprises ont dû accélérer la numérisation de leurs process internes en devenant plus flexibles, en démocratisant le télétravail, et plus encore. Mais également revoir leur politique managériale et leur modèle organisationnel en adoptant le teamisme par exemple.

Le télétravail a démontré de nombreux aspects positifs contrairement aux idées reçues, un retour à un équilibre vie pro/perso, un gain de productivité, une réduction du stress, des turn-over moins importants, voire une démocratisation du recrutement en ouvrant le champ des possibles. Par exemple, la barrière géographique n’existe plus ! Vous pouvez aussi bien être basé à Paris et recruter le meilleur des développeurs au fin fond de la Creuse (et inversement).

Mais une fois encore, même à distance, le bien-être de vos salariés ne doit pas être laissé pour compte. Comme nous l’avons dit plus haut, le bien-être se ressent aussi bien physiquement que mentalement. Avec l’arrivée du télétravail, les conditions de travail ont évolué, chacun est libre d’aménager son poste de travail comme il le souhaite, mais l’apparition de troubles musculo-squelettiques (TMS) et autres maladies professionnelles peuvent apparaître si ces derniers ne sont pas encadrés et sensibilisés sur l’ergonomie au poste de travail.

D’un point de vue mental, le droit à la déconnexion est plus que nécessaire, à distance, on peut être plus flexible sur l’organisation de son temps de travail, mais attention au surmenage ou aux abus ! N’hésitez pas à leur imposer des horaires pour le traitement des mails et des communications. Il n’est jamais agréable de recevoir des messages à 22h30.

Une fois encore, c’est à nous, professionnels RH de pouvoir répondre à tous ces enjeux qui soulèvent bien-être et qualité de vie au travail !

Ce qu’il faut retenir :

Vous l’aurez compris, le bien-être au travail et la QVT vont de paire. Ils jouent un rôle essentiel dans l’expérience collaborateur et le développement et renforcement de votre marque employeur. Un mal être récurrent de la part de vos salariés, une QVT pointée du doigt peuvent vous donner une mauvaise réputation et devenir problématique dans l’attraction de vos talents. 

Partager l’article :