Feed.

Entretien professionnel : aidez vos collaborateurs à développer leurs compétences

71% des RH ont choisi leur métier pour sa dimension humaine et sociale d’après le baromètre “Les RH au quotidien” publié cette année par Payfit et Les Éditions Tissot. Et dans cette dimension s’inscrit le souhait d’accompagner les salariés dans leur évolution professionnelle, leur bien-être au travail, le développement de leurs compétences, etc. Plan de formation, dialogue social, il existe diverses manières de récolter les besoins de vos collaborateurs et, l’entretien professionnel en fait partie.

L’entretien professionnel, c’est quoi ?

L’entretien professionnel est une rencontre obligatoire entre le salarié et l’employeur qui se réalise tous les deux ans. Il peut être confondu avec l’entretien annuel, courant et organisé suivant le modèle managérial de l’entreprise.

Durant cet échange, le salarié et l’employeur (ou représentant RH) s’entretiennent sur les perspectives d’évolution professionnelle du salarié et les formations qui peuvent y contribuer. Ils profitent également de ce moment pour : 

  • faire un bilan du parcours professionnel du salarié, c’est-à-dire une rétrospective depuis son arrivée dans l’entreprise, 
  • mettre à jour les objectifs du salarié en fonction de ses aspirations et compétences et des besoins de l’entreprise,

Tous les six ans, l’entretien professionnel doit faire un état des lieux du parcours professionnel du salarié.

Bien que l’entretien professionnel doit être réalisé tous les deux ans, il doit être systématiquement réalisé lorsque le salarié reprend son activité après une période d’interruption comme :

  • Congé de maternité
  • Congé parental à temps plein ou partiel
  • Congé d’adoption
  • Congé de proche aidant
  • Congé sabbatique
  • Période de mobilité volontaire sécurisée
  • Arrêt maladie de plus de 6 mois
  • Mandat syndical

Les objectifs de l’entretien professionnel

Cet entretien n’a pas pour objectif principal d’évaluer la performance au travail comme peut le faire l’entretien individuel ou l’entretien annuel. Celui-ci a pour but d’accompagner le salarié dans son évolution professionnelle et par conséquent, les différents moyens mis à sa disposition pour améliorer ses compétences :

  • une validation des acquis de l’expérience (VAE),
  • l’activation du compte personnel de formation (CPF).

Les objectifs de l’entretien professionnel pour le salarié

Cet entretien n’a pas pour objectif principal d’évaluer la performance au travail comme peut le faire l’entretien individuel ou l’entretien annuel. Celui-ci a pour but d’accompagner le salarié dans son évolution professionnelle et par conséquent, les différents moyens mis à sa disposition pour améliorer ses compétences :

  • une validation des acquis de l’expérience (VAE),
  • l’activation du compte personnel de formation (CPF).

Les objectifs de l’entretien professionnel pour le salarié

En plus d’entretenir la motivation, cet échange permet au salarié de faire part de ses besoins afin qu’ils puissent être identifiés et de bénéficier d’un accompagnement vers la formation la plus adaptée pour son évolution professionnelle. Ce dernier se sent ainsi valorisé et trouve une forme d’épanouissement : “Je suis reconnu(e), mon entreprise se soucie de moi et m’aide à évoluer.« 

Une motivation et un épanouissement qui pourraient se refléter dans les interviews de vos collaborateurs et mis en avant sur votre site carrière par exemple. Une excellente façon d’entretenir votre stratégie d’employee advocacy en laissant vos salariés s’exprimer. 

Les objectifs de l’entretien professionnel pour l’entreprise

Par ses obligations en lien avec le Code du travail (Article L6321-1), l’entreprise se doit de veiller au maintien de la capacité du salarié à occuper un emploi en prenant en compte toutes les évolutions (technologiques, organisationnelles). Par cet entretien, l’entreprise peut en profiter pour développer un plan de développement des compétences pertinent et adapté aux aspirations de ses salariés. 

L’entretien professionnel et l’accompagnement des salariés s’inscrivent également dans une démarche visant à renforcer votre  marque employeur et à faire évoluer la culture d’entreprise.

Le développement des compétences, une nécessité pour les RH

L’évolution des salariés est la première source de motivation pour la moitié des RH (baromètre « Les RH au quotidien »

Il est à rappeler que le plan de développement des compétences remplace depuis le 1er janvier 2019 le plan de formation. Vous l’aurez compris, le développement des compétences, en plus d’être une nécessité, permet de maintenir ses équipes motivées et compétentes. Il vous permet de faire un état des lieux des besoins de l’entreprise et des ressources humaines actuelles disponibles et de créer des plans de formation qui répondent aussi bien à vos besoins qu’aux aspirations de vos salariés. 

Grâce à cela, vous serez en mesure de pouvoir faire face aux enjeux du marché et de contribuer à la montée en compétences des collaborateurs tout en les valorisant. 

Il est à rappeler que le manque de considération et de reconnaissance peut influencer un salarié dans son souhait de quitter l’entreprise. Le développement des compétences et la création d’un plan de formation adapté aux besoins et aspirations sont une preuve que le bien-être et l’évolution de chacun est une priorité. La confiance étant au cœur de tous les process, il est plus qu’important, compte tenu du contexte actuel, de maintenir un dialogue et un accompagnement poussé pour resserrer les liens.

Développement des compétences, une action qui demande du temps

La qualité de vie au travail est l’un des engagements fondamentaux des services RH, les salariés attendent de leur part des actions concrètes pour la maintenir (78%), tout comme sur la formation et la gestion des carrières (61%). 

Mais établir un plan de développement des compétences pour chaque salarié nécessite du temps, un temps que peu de RH arrivent à trouver. 69% des RH consacrent au moins la moitié de leur temps sur des tâches administratives, certaines peuvent être automatisées désormais avec l’utilisation d’outils comme Payfit, Qonto, Pennylane. Tout comme le recrutement et le sourcing qui peuvent externaliser et gagner du temps en automatisant leur sourcing.

Ce qu’il faut retenir :

Le développement des compétences doit devenir une priorité pour cette rentrée 2021. Après une pandémie et la restructuration de notre organisation professionnelle, renouer confiance et soutien avec ses salariés est plus qu’essentiel ! 

L’entretien professionnel, en plus d’être une obligation inscrite dans le Code du travail, et le développement des compétences permettent de :

  • maintenir un dialogue social entre l’entreprise et ses salariés,
  • contribuer à l’épanouissement et au développement de ses talents,
  • renforcer la culture d’entreprise et sa marque employeur,
  • témoigner sa confiance et sa reconnaissance envers ses salariés.

Chaque mercredi à 18h, les Twineurs s’enflamment sur un sujet d’actualité, pour recevoir notre newsletter F.O.W 😜 [Future Of Work] – LA news de la Com’RH

New call-to-action

Partager l’article :